Si l’on considère les méthodes d’acquisition de savoirs, savoir faires et savoirs- être utilisées dans les situations d’éducation-formation, l’on ne se focaliserait pas seulement sur le mode de formation basé sur la présence. En effet, l’avènement des TIC rendant de plus en plus disponible et accessible l’information de nos jours, impacte profondément la façon dont nous enseignons et apprenons.

La formation à distance devient ainsi de plus en plus dynamique et prometteur grâce au e-Learning.
Les standards se sont mis en place (IMS-LD/ SCORM etc.), de milliers de personnes s’activent au travers le monde au sein des communautés de pratiques dédiée (http://www.elearningguild.com/, https://community.elearningontario.ca etc.), des événements et initiatives publiques et privées dans le domaine du e-Learning foisonnent (e-Learning initiative of the Européen Commission, eLearning Africa etc.) ; créant un écosystème économique solide et dynamique dans ce domaine.
Le marché de la connaissance a donc le vent en poupe ;  propulsé par le récent développement des MOOC (Massive Open and Online Courses) basé sur la démocratisation de l’accès à un enseignement de qualité diplômant et/ou qualifiant.

Si tous ces bouleversements s’observent en grande partie dans les pays développé, l’on constate que le système éducatif africain en général et ivoirien en particulier peine a s’y accommoder.  Pourtant ce ne sont pas les plateformes et les infrastructures qui manquent.

En côte d’Ivoire par exemple, le nombre d’abonnés et de connections à internet s’est drastiquement multiplié ces dernières années, la population scolaire et estudiantine est de près la plus connectée, les forfaits et appareils mobiles ou non d’accès à internet deviennent de plus en plus accessibles, le politique trace un système innovant (LMD) d’organisation des études dans l’enseignement supérieur prenant en compte la formation par les TIC, etc. L’infrastructure de base est donc en place pour amorcer un développement de ce secteur ; reste des services qui pourraient être portés par des acteurs motivés, compétents et maîtrisant les spécificités du e-Learning avec un gout entrepreneuriat.

L’Institut de Management et des Technologies d’Abidjan (IMAT-ABIDJAN) s’y positione comme un acteur majeur.

Situé à Cocody deux plateau 7e Tranche non loin de la pharmacie 7e Tranche, l’IMAT-ABIDJAN fait du model « Blended-learning » le centre de son système d’enseignement. Grâce à ce model, ses étudiants pourront exploiter le potentiel du e-Learning , des séminaires et ateliers pratiques en salle pour maximiser leurs expériences d’apprentissage et de pratique.

Conscient du rôle vital que peut jouer les principaux acteurs que sont les enseignants-formateurs dans la réussite de son système, IMAT-ABIDJAN fait de leur formation son cheval de bataille par la mise en place d’une plateforme appelée Programme d’Excellence en Enseignement (P2E).

Le  P2E permettra à  l’IMAT-ABIDJAN, de donner à ses intervenants-formateurs, les compétences nécessaires à l’intégration des TIC dans leurs pratiques pédagogiques.

Par TETCHI N JOSEPH
Enseignant à l’IMAT
Spécialiste des TICE  (TIC pour l’éducation)